OpenDecide Logo
Pratique

Décision par consentement

Crée par : Pôle Emploi
Dernière mise à jour : 9 septembre 2021
Description

Pour une pratique de décision collective dans une relation d’équivalence au pouvoir


La décision par consentement se caractérise par 2 points :


  • Elle est une manière de décider de façon collective au sein d’un groupe, une équipe, et dans une relation d’équivalence au pouvoir.


  • Elle vise à favoriser l’expression et la responsabilité des membres de l’organisation. La prise de décision par consentement se différencie de la prise de décision par consensus. En consensus, tout le monde dit « oui », en consentement, personne ne dit «non». Dans ce type de dynamique, on ne cherche pas à ce que tous soient d’accord, mais que personne ne freine l’évolution. Cela sous-entend que lorsque le groupe prend une décision par consentement, il ne va pas chercher la « meilleure solution » mais part du principe qu’une bonne décision est une décision qui ne compromet en rien la capacité de l’organisation à mener à bien sa mission et qui respecte les limites de celles et ceux qui devront l’assumer. Ce processus est animé par une personne formée à la décision par consentement.


Dans ce type de dynamique, on ne cherche pas à ce que tous soient d’accord, mais que personne ne freine l’évolution.


Cela sous-entend que lorsque le groupe prend une décision par consentement, il ne va pas chercher la « meilleure solution » mais part du principe qu’une bonne décision est une décision qui ne compromet en rien la capacité de l’organisation à mener à bien sa mission et qui respecte les limites de celles et ceux qui devront l’assumer.


Ce processus est animé par une personne formée à la décision par consentement.

Étapes
1

Présentation du principe

De manière argumentée et claire, une personne offre une proposition au groupe. Seule une personne est écoutée à ce stade. La proposition est acceptée par tous comme une base de travail que le processus de décision peut faire évoluer. Elle n’appartient plus à celui qui l’a faite une fois qu'elle est présentée et clarifiée.

Fiche Pratique à imprimer.pdf (276.2 kB)
2

Clarification de la proposition

La clarification consiste à expliciter la proposition et non à la justifier. Ce tour de parole permet à chaque membre du groupe de décision de poser des questions en vue de comprendre la proposition dans son ensemble.


C’est la personne qui a formulé la proposition au groupe qui répond et clarifie les éléments de la proposition. Elle peut reformuler sa proposition afin de s’adapter aux modes de communication de chacun. L’objectif est d’ôter tout doute possible ou interprétation erronée de la proposition.

3

Ressentis, réactions sur la proposition

Chacun exprime ce que la proposition lui évoque comme commentaires et réactions. Chacun peut librement formuler comment il se sent avec la proposition telle qu’elle est formulée et clarifiée à ce stade.


Chacun écoute ce que les autres ont à dire, sans jugement.


C’est à ce stade qu’un maximum d’informations peut être exposé afin de nourrir l’ensemble du groupe, le proposant compris.


Ce tour est essentiel pour que le groupe de décision se fasse une idée concrète de la température du groupe par rapport à la proposition. Chacun doit à ce moment-là faire preuve d’une grande écoute et d’humilité. Si par exemple les réactions face à la proposition montrent clairement que la proposition ne convient pas au groupe, tous doivent entendre, y compris celui qui l’a proposé.

4

Amendement

L’objectif est de faire en sorte que la proposition soit modifiée en tenant compte des expressions du groupe.


La personne à l’origine de la proposition est invitée par le facilitateur, sur la base de ce qu’il a entendu, à, éventuellement proposer des modifications et apporter des compléments pour créer une proposition améliorée et compréhensible grâce à la participation de tous.

5

Formulation des objections

Dans un premier temps le facilitateur amène chacun à se questionner sur d’éventuelles objections (par écrit éventuellement). Chacun peut avoir eu des réactions vives et pour autant ne pas avoir d’objections.


Les objections raisonnables ne sont pas des préférences, des avis personnels, d’autres propositions. Elles sont argumentées de manière claire. Elles sont ce que chacun considère être des limites dans sa mise en œuvre collective et individuelle dans le cadre de la mission de l’organisation


C’est l’expression de ce qui n’est pas « vivable » pour chacun et pour le groupe.


Dans un second temps, le facilitateur fait un tour du cercle pour savoir si les membres du groupe ont des objections. Ils sont d’abord invités à dire si "oui", ou "non" ils ont une objection. S’il n’y a que des "non", c’est-à-dire pas d’objections, la proposition est adoptée. S'il y a des objections, elles sont écoutées, notées une à une. La formulation d'une objection n'est pas la formulation de la solution à celle-ci.


Le facilitateur se centre sur l'obtention de la formulation de l'objection. Il note les objections au tableau et le prénom de qui les porte. Le facilitateur n’a pas le pouvoir de dire si l’objection est raisonnable ou non. Seul l’objecteur peut dire si son objection est raisonnable ou non

6

Levée des objections par bonification de la proposition

Les objections sont traitées une par une. Le groupe cherche à lever les objections en apportant des solutions et ou éclairages. Chaque objection est l’occasion pour le groupe d’être créatif pour transformer ce qui bloque en une solution meilleure pour tous.


Le facilitateur s’assure régulièrement que l’objection se lève auprès de la personne qui l’a émise. Lorsqu’il n’y a plus d’objections, le facilitateur actualise la proposition enrichie, l’écrit et au final, vérifie qu’il n’y a plus d’objections. Il y a consentement mutuel, la proposition est adoptée.

7

Rédaction de la décision pour mise en œuvre

Un PV de décision est rédigé en terme de Qui, fait quoi quand et comment et les conditions de l’évaluation. Le PV est adressé aux membres du cercle pour validation.

8

Célébration de la décision

Se féliciter pour cette étape franchie en groupe. Il s’agit de marquer le fait que la décision a été prise ensemble en mode coopération et a nourrit la confiance. Au groupe de définir la manière dont il va célébrer cela (applaudissement, repas, fête...)


La célébration permet à chacun de réaliser la progression Inspiration vidéo : https://youtu.be/2ZEpkukhCq8

Pôle Emploi
Établissement chargé de l'emploi en France.
Voir les pratiques