Method

Booster les émotions positives

Created by : Makiba
Last update : December 18, 2017

Obstacle

Une fois débarrassé de ces petites choses (ou moins petites) qui gâchaient la vie de vos collaborateurs, voici venu le moment de les enchanter.

Solution

L’idée est assez simple ; on ne parle pas ici du gros séminaire d’entreprise ni de choses très coûteuses ou complexes à mettre en place mais plutôt de petits moments sympathiques, de petites attentions ou de petits événements fédérateurs.


Attention, la dernière chose à faire, c’est de décider par vous–même de ce qui rendra vos collaborateurs « happy » et de le mettre en place sans leur demander leur avis… N’oubliez pas qu’avoir un manager à l’écoute et compréhensif est une des premières sources de satisfaction d’un collaborateur.

Steps

1

Définir les sources d’émotions positives

Grâce à votre outil de communication interne, vous pourrez détecter certaines sources d’émotions positives ou sonder vos collaborateurs.


En effet, n’hésitez pas à « lancer » une idée pour avoir leur avis. Vous pouvez aussi ouvrir un canal « boîte à idées » pour laisser place aux propositions.


Idéalement, parlez-en et soyez à l’écoute. Les sources d’émotions positives pourront être extrêmement variées et concerner aussi bien le travail (possibilité de travailler à distance une journée par semaine) que la cohésion d’équipe (organiser une soirée jeux chaque mois) ou du bien-être au sens propre (sport, massage en entreprise, jardinage).


Quoi qu’il en soit, avant de mettre en place quelque chose assurez-vous toujours que cela remporte l’adhésion de tous ou au moins de la plupart. Petit bonus : dire « bonjour » chaque jour, savoir être reconnaissant, savoir féliciter, être accessible, bienveillant et compréhensif sont autant d’attitudes sources d’émotions positives pour vos collaborateurs 😉

2

Mettre en place ces petits plus

Vous ne pourrez peut-être pas tout mettre en place vous-même ou seul. Dans le cas où cela n’est pas de votre ressort, même principe que pour les émotions négatives : assurez le suivi !


Si vous avez besoin de renfort, demander l’aide de vos collaborateurs : c’est pour eux et ils seront probablement ravis de vous aider.

3

Respecter les envies/contraintes de chacun

Il est très important de ne pas imposer ces petits plus à vos collaborateurs, vous risqueriez d’obtenir l’effet inverse de celui attendu…


Par exemple, s’il a été convenu d’organiser une soirée jeux de société, la première chose à faire est de décider ensemble d’une date qui conviendrait à la majorité avec un outil de planification de type « doodle » (www.doodle.com).


Ensuite, n’imposez pas d’horaires, il s’agit d’une soirée pour se détendre… Pour éviter que la soirée ne soit coûteuse, vous pouvez demander à ceux qui en ont d’apporter des jeux et à tous les participants d’apporter de quoi se restaurer. L’idée de la soirée, c’est de passer un moment convivial avec ses collègues dans un contexte autre que le contexte professionnel.


Donc n’imposez pas, proposez. Et ceux qui ne souhaitent pas venir seront ravis que vous ne les y forciez pas !

4

Engager vos collaborateurs

Au fur et à mesure, de plus en plus d’initiatives personnelles vont apparaître. Tant mieux ! Si les collaborateurs deviennent force de proposition, c’est qu’ils sont engagés. Laissez-leur les rennes afin qu’ils prennent en charge leur propre « bonheur ».


Ils seront d’autant plus ravis d’avoir de la liberté et la confiance de leur manager.

Makiba

Développe des pratiques autour du bien-être et de la conception de nouveaux espaces de travail
See his method